Photo journalisme

photo journaliste

Comme une image vaut mille discours, je vous propose de jeter un coup d’œil à quelques-unes de mes photos

Galerie

Reportage


Une béquille de chaque côté du corps, ma mère qui me tenait serrée pour ne pas que je tombe, mon pied valide enfoncé 20 centimètres dans la boue, et ces deux anciens mineurs, leurs casques sur la tête, qui me regardaient l’air de ne pas trop y croire… Chemin de rouille. C’était mon premier véritable reportage photo, sur les friches industrielles normandes et leurs anciens travailleurs. Je m’étais blessée quelques semaines plus tôt, mais je tenais vraiment à ce reportage, et puis mes profs me faisaient confiance, et puis j’y croyais, et puis j’avais tant travaillé, et puis les sites rouillés étaient tellement beaux, et puis les gens étaient si humains, si touchants, si marqués, et puis… Et puis j’ai décidé que je n’arrêterai plus jamais.

Alors tant pis si l’image du reporter l’œil vissé au viseur est dépassée, et qu’aujourd’hui tout le monde s’imagine journaliste dès lors qu’il a un smartphone dans la poche.

J’aime raconter des histoires avec des vrais bouts d’humanité dedans, avec un faible pour les ruines, les lieux oubliés et les portraits.

Journalisme jeunesse et photo journalisme « pour adultes » ne sont pas deux disciplines que tout oppose. Dans les deux cas, bien sûr, il s’agit du même métier. Mais surtout, l’image et ce qu’elle raconte y est également capitale.